Habiter Salle de bains : état de l’art de la recherche scientifique habitat

Salle de bains : état de l'art de la recherche scientifique habitat

Une pièce entre désirs et contrariétés


Recherche

Vous cherchez un concentré de toute la recherche scientifique sur l’habitat concernant la salle de bains ? Bienvenue dans l’état de l’art LEROY MERLIN Source, réalisé par Benjamin Pradel. Dans ce panorama historique et sociologique des grandes évolutions de la salle de bains, il aborde les enjeux individuels et collectifs qui travaillent la pièce.

Pourquoi un état de la recherche scientifique habitat sur la salle de bains ?

La salle de bains est une pièce cruciale dans la maison. C’est l’antichambre de la présentation sociale de chacun. Mais c’est aussi lieu où l’on se dépouille de son costume social. Un costume objet des projections, des désirs et d’attentes complexes de la part des habitants. La salle de bains est à la fois une pièce technique complexe, un lieu pour soi et pour les autres. C’est aussi le lieu de la mise en scène du corps et de son dévoilement. La salle de bains oscille donc sans cesse entre hygiène et hédonisme. Avec cet état de l’art, LEROY MERLIN Source met à jour les grands enseignements de la recherche scientifique habitat pour mieux appréhender cette pièce unique.

L’influence de l’évolution culturelle du rapport à soi et au corps sur la salle de bains

L’évolution culturelle du rapport à soi et au corps a bouleversé les aménagements de la salle de bains. D’abord pièce de l’hygiène et de la propreté par la toilette du corps-objet, elle est devenue ensuite pièce de l’intimité de soi à soi. Une pièce dédiée au bien-être et au recentrement du corps-sujet. Mais aussi une pièce du soin et de la santé du corps-physique.

La salle de bains : pièce partagée et non extensible

Mais il est complexe de répondre à toutes ces aspirations dans une pièce unique, souvent partagée, au sein d’un espace non extensible. D’où la tension entre des rangements et des surfaces souvent étriquées. Comment les habitants trouvent-ils des solutions ? Grâce à une organisation fine du temps d’utilisation :

  • Il y a le temps du couple à deux mais aussi en solo. Suivi du temps du premier enfant qui bouleverse ces rythmes établis et qui revendique, un jour, son temps à soi.
  • On note aussi le temps pressé par les emplois du temps familiaux, des activités des plus petits aux plus grands, de l’école au travail, à synchroniser dans l’unique salle de bains.
  • Enfin, le temps disponible de pratiques rallongées le week-end (bain, douche délassante). Ou, du vieillissement d’un corps qui, vécu parfois de façon problématique dans le miroir, réduit le passage dans la pièce.

La qualité du temps dans la salle de bains

Avoir du temps pour y rester est souvent un luxe. La salle de bains doit être capable d’offrir ces moments à soi qualitatifs, propices à l’oisiveté et la revitalisation globale du corps, dans un rapport temps/bénéfice maximisé. D’où l’idéal du doublement de la salle de bains principale par une salle d’eau, de la grande salle de bains à partager facilement ou d’une petite salle de bains, très fonctionnelle et très esthétique. Mais la réfection de la salle de bains est une opération engageante, coûteuse et complexe à réaliser. Ce qui en fait une pièce qui reflète les inégalités dans l’accès à l’habitat et se répercute, aussi, sur le processus d’individuation des individus qui y résident.

L’enjeu à retenir de cette synthèse de la recherche scientifique habitat sur la salle de bains

Dans la salle de bains, l’essentiel pour les habitants est donc d’arriver à y distordre le temps. De parvenir à en faire un lieu échappatoire aux temps contraints pour se centrer sur soi, en maximisant, le ratio soin du corps/temps passé, confort ressenti/exiguïté du lieu, facilité d’utilisation/équipements présents, activités solitaires/ besoins du ménage, changement du corps/adaptation du lieu.

Benjamin Pradel, sociologue des rythmes de l’habiter, correspondant Leroy Merlin Source, a travaillé sur le garage et sur l’absence domestique.

Rédigés par des professionnels ou des chercheurs de l’habitat, les États de l’art de Leroy Merlin Source proposent une synthèse de la recherche sur l’habitat autour d’une pièce ou d’une problématique essentielles du logement et des habitants.

Voir le document

Publications du même auteur

Habiter
"Partir-revenir": 4 maisons-types pour interroger le lien à la maison

Benjamin Pradel, sociologue, et Hortense Soichet, photographe présentent le 4ème volet de leur recherche « Partir-revenir ». Ils y proposent 4 maisons-types…

Habiter
Partir Revenir : le rapport au chez-soi pendant l'absence

La vie d’un habitant dans un logement est faite de départs et de retours. Comment gère-t-on l’absence de son lieu…

Habiter
Podcasts sur le chez-soi en temps de confinement

Ils sont à la fois experts de l’habitat et habitants confinés : Nos correspondants restituent cette période inédite d’hyper-présence chez…

Actualité
Le chez-soi à l'épreuve du confinement

Depuis l’entrée dans le confinement en raison du Covid-19, des correspondants de Leroy Merlin Source ont pris la parole dans…

Articles sur la même thématique Habiter

Habiter
Habiter à Tahiti : habitat vernaculaire et nouvelles aspirations

Dans cette nouvelle contribution, Lucile Hervouët, nous invite à explorer les évolutions de l’habitat vernaculaire et les enjeux actuels de…

Habiter
Architecture domestique : la cuisine au Japon

Avec cette nouvelle contribution sur la cuisine au Japon, Camille Picard continue d’explorer les modes d’habiter et l’architecture domestique japonaise.…

Habiter
Arrangements

LEROY MERLIN Source présente sa nouvelle recherche sensible et artistique sur l’habitat : comment les expériences de l’habiter de l’enfance…

Habiter
Découverte de l'habitat en Afrique : cuisiner avec les femmes en Guinée

Dans le cadre de cette 8ème étape en Guinée, Thibault Briquet observe comment on cuisine dans des zones rurales du…