Habiter Découverte de l’habitat en Afrique : la vie au bord du fleuve Sénégal

Découverte de l'habitat en Afrique : la vie au bord du fleuve Sénégal

« Nous sommes le fleuve »


Reportage

Thibault Briquet poursuit son périple à vélo au Sénégal, à la découverte de l’habitat et des modes d’habiter en Afrique. Après l’hospitalité du Maroc, les campements de pêcheurs au Sahara occidental et les tentes en Mauritanie, le voici au Sénégal. Depuis Saint-Louis, il a rebroussé chemin pour un objectif précis : remonter le fleuve Sénégal, qui fait la frontière avec la Mauritanie, par la rive gauche. Il part découvrir ces villages où l’on vit littéralement avec le fleuve.

Découverte de l’habitat en Afrique : la vie à l’extérieur au Sénégal

Thibault nous emmène jusqu’au village de Ngwalé. Le fleuve Sénégal est la ressource essentielle : pour l’alimentation (pêche et pisciculture), pour l’irrigation des cultures, pour l’hygiène et la propreté. Ici, on vit beaucoup à l’extérieur. Sous l’ombre des grands manguiers. L’eau du fleuve est aussi un élément essentiel pour la construction des maisons en terre.

Les modes d’habiter au bord du fleuve

Nous partons d’abord à la rencontre de Samba, qui « réfectionne » sa maison. Et nous découvrons la technique de la maison en banco : des boules de terre mêlées d’eau, de paille et de crottin. Seuls quelques renforts en bois viennent compléter cette méthode traditionnelle de rénovation de l’habitat.

Tradition ou modernité : l’impact du choix de l’habitat

Chez Sileymane, par contraste, cette technique d’habitat vernaculaire n’a plus guère la cote. Elle rappelle les anciens temps et donne une image peu valorisante. A la saison des pluies, les maisons en terre souffrent et il faut les rénover très souvent. Alors Sileymane préfère la maison en ciment et son confort plus moderne.

Du point de vue extérieur de son voyage de découverte, Thibault Briquet estime que cette évolution de l’habitat en Afrique est bien compréhensible. Mais il y voit un risque culturel. En effet, dans ces maisons plus confortables, on vit plus à l’intérieur, et donc moins en contact direct et privilégié avec le fleuve.

Retrouvez toutes les étapes de l’exploration sur l’habitat en Afrique de Thibault Briquet sur le site africabitat.com. 

Voir le document

Articles sur la même thématique Habiter

Habiter
Arts et sciences humaines : quelles collaborations pour la recherche ?

Que peuvent apporter l’art & les artistes à la recherche en sciences humaines ? Pourquoi faire travailler ensemble des chercheurs…

Habiter
La photographie dans la recherche : entretien avec Hortense Soichet

Dans cet entretien, Hortense Soichet, photographe et chercheure, répond aux questions de Pascal Dreyer sur l’apport de la photographie à…

Habiter
Insomnie, habiter la nuit : entretien avec Lise Benincà et Marie-Reine Portailler

Pascal Dreyer, coordinateur Leroy Merlin Source, vous invite à la rencontre Marie-Reine Portailler et Lise Benincà pour un voyage en…

Habiter
Habitant de passage en Afrique : la place du linge dans l'habitat au Gabon

Pour cette nouvelle étape de son voyage de découverte de l’habitat en Afrique, Thibault Briquet fait le choix de rallier…