Autonomie Vieillesse J’y suis, j’y reste ! Vivre Chez-soi, 3 portraits : les films documentaires

J'y suis, j'y reste ! Vivre Chez-soi, 3 portraits : les films documentaires

Découvrez les portraits audiovisuels de Paulette, Gaston et Jeanne et Robert


Vidéo

J’y suis, j’y reste ! est une recherche psychosociale sur les motivations des personnes âgées à rester chez elles. Elle a démarré en 2012 et qui comporte 3 volets*. Elle est conduite par Marie Delsalle, psychanalyste et membre depuis sa création en 2005 du groupe Habitat et Autonomie de Leroy Merlin Source. Le second volet de la recherche s’intéresse aux interactions entre personnes âgées, proches et intervenants du domicile au sujet des quatre concepts clés du rester chez soi mis en lumière lors du premier volet. Alors que celui-ci se terminait, Marie Delsalle a souhaité approfondir sa compréhension de la manière dont le logement se disait dans le temps long du récit de vie. Cela en réalisant, avec Pierre Rapey, trois portraits documentaires audiovisuels consacrés à certains habitants rencontrés lors des tournages du volet 2.

Document pédagogique et d’accompagnement des trois portraits.

Ce document pédagogique et d’accompagnement de trois portraits d’habitants âgés a pour vocation de former et de sensibiliser les professionnels de l’habitat, du social ou du médico-social. Les former dans leur écoute quotidienne des habitants et leur prise en compte en tant qu’individu dans un dispositif de politiques publiques sociales plutôt pensées dans une dimension collective.

Marie Delsalle revient sur les raisons de ce travail d’écoute complémentaire des personnes déjà rencontrées lors du volet 2 de J’y suis, j’y reste ! et de la nécessité de porter attention aux vies ordinaires. Elle met également en avant l’envie qui transparaît chez ces personnes âgées de transmettre une expérience, une période de leur vie, pour relier leur passé à leur présent tout en sachant que le chemin devant eux est incertain. Cette écoute lui semble alors essentielle pour mieux comprendre les « réticences », voire les refus catégoriques de certaines personnes âgées au changement, à l’adaptation de leur logement. Leur attachement à des objets, rituels, habitudes rythment et habitent leur vie. Il nous faut (nous personnes extérieures et plus jeunes) les prendre en compte dans un temps qui ne passe pas à la même vitesse. Ainsi l’adaptation ne doit pas se faire que dans un seul sens, mais bien être réciproque !

Portrait de Paulette.

Le premier de ces portrait est consacré à Paulette, alors âgée de 90 ans au moment du tournage. Ce qui frappe dans ce portrait, c’est l’inscription fabuleuse d’une vie dans un temps « immense ». Avec l’humilité particulière de ceux qui sont en lien avec les morts et les vivants, elle inscrit en effet les dates de sa vie actuelle entre les bornes de la naissance de sa grand-mère et le temps présent de la rencontre avec l’équipe de la recherche : 1860-2016. Son origine ne se confond pas avec sa naissance. Elle plonge ses racines dans le XIXe siècle français avec sa grand-mère. Celle-ci pensait par adages et proverbes, dans l’Espagne mythique d’un père si beau que ses camarades l’appelaient le « Roi d’Espagne ». Au soir de sa vie, elle évoque d’ailleurs cette dignité royale paternelle en décrivant le détail d’un portrait photographique du poète Antonio Machado portant un chapeau très semblable à celui qui couronnait le père. Les époques et les temps, les personnages familiaux, célèbres et inconnus nouent entre eux les fils d’une mémoire que caractérisent une très grande précision, une capacité associative inventive et le goût du récit.

 

 

Portrait de Gaston.

Avec le portrait de Gaston, nous sommes ici en face d’un chez-soi témoin d’une continuité de vie. Espace de mémoire des temps passés, non pas dans une vision nostalgique mais permettant une certaine sérénité dans la vie actuelle et pour les temps à venir. En effet, dés ses premiers mots, Gaston nous fait entrer dans une histoire familiale à propos de la musique qu’il écoute : « mon épouse disait toujours, on écoute les mêmes, oui, mais on écoute ce qu’on aime ».

 

 

Portraits de Jeanne et Robert.

Enfin, Jeanne et Robert vivent, simplement, à leur rythme, selon un temps qui nous échappe. Un temps qui semble s’allonger alors que nos vies sont bousculées par l’accélération. Pour le couple, le temps se répète dans le présent tel un cycle naturel, au gré des activités quotidiennes. Il y a le jardinage, le bricolage, le club ou la visite au cimetière, puis à la soeur de Jeanne dans sa maison de retraite, les courses, la promenade journalière, la visite des enfants, la réunion familiale du mercredi, etc. Cette temporalité cyclique permet à Jeanne et Robert de vivre leur présent selon leurs habitudes, à leur rythme, dans leur logement et dans leur environnement naturel.

 

 

Fiche technique des trois portraits

 

 

Voir le document

Publications du même auteur

Autonomie
Une histoire de travaux d'un logement au vieillissement

La recherche J’y suis, j’y reste ! s’est clôturée en 2017 avec la publication en ligne du documentaire consacré à…

Autonomie
La recherche documentaire "J'y suis, j'y reste !"

De 2012 à 2017, en partenariat avec AG2R La Mondiale, Leroy Merlin Source a mené une recherche sur les motivations…

Autonomie
J'y suis j'y reste, volet 3 : le film documentaire

J’y suis, j’y reste ! Volet 3 est le dernier documentaire de la série. Réalisé par Marie Delsalle et Jacques…

Autonomie
J'y suis, j'y reste : quel bilan, quel impact ?

Les documentaires « J’y suis, j’y reste ! » ont été projetés dans une centaine de villes de France et dans des…

Articles sur la même thématique Vieillesse

Autonomie
Unapparté un appartement à part...

Unapparté est un appartement pédagogique qui a vocation à faire découvrir, apprendre et innover, pour le bien vieillir chez soi.…

Autonomie
Classer sans catégoriser : mieux décrire et comprendre le parcours de vie

Pascal Dreyer donne son regard sur l’ouvrage que viennent de publier les membres du Réseau de consultants en gérontologie, Les…

Autonomie
Une histoire de travaux d'un logement au vieillissement

La recherche J’y suis, j’y reste ! s’est clôturée en 2017 avec la publication en ligne du documentaire consacré à…

Autonomie
Une expérimentation autour du bien vieillir

Depuis le mois de janvier 2018, le magasin Leroy Merlin de Valenciennes et la Carsat Nord-Picardie ont signé un partenariat…