Habiter Habiter chez-soi à chaque âge par Perla Serfaty-Garzon

Habiter chez-soi à chaque âge par Perla Serfaty-Garzon

Enfant, adolescent, séniors, à chacun son "habiter"


Contribution

Dans ce nouvel essai pour Leroy Merlin Source, Perla Serfaty-Garzon explore la question : comment la relation à l’habiter, le lien au chez-soi, évoluent-ils en fonction de l’âge ? Que l’on soit enfant, puis adolescent ou personne âgée ? La psychologue environnementale esquisse les enjeux à l’œuvre dans ces différents temps de l’habiter.

Habiter et chez-soi : des définitions de Perla Serfaty-Garzon

L’habiter c’est à dire « l’être chez-soi » n’est ni un état statique ni un mouvement qui aspire à se stabiliser de manière pérenne. C’est une trajectoire. Et une histoire marquée d’émergences, de temps forts et d’affirmation mais aussi d’éclipses et de basculements. Quelle est alors la nature du rapport des différents types d’âges de la vie avec l’être chez-soi ?

Le chez-soi : l’identité de lieu du sujet

Dans cette contribution, Perla Serfaty-Garzon développe et enrichit une première version du texte qui a été publiée dans Métamorphoses du chez-soi ! Elle cherche à y appréhender le lien au chez-soi autour du concept d’identité de lieu du sujet. Elle en retient trois couples singuliers que forme l’habiter avec, d’une part, les dynamiques de la construction de l’identité de lieu de l’enfant ; avec la tension entre vacillements et affirmation de l’identité de lieu de l’adolescent d’autre part ; et, enfin, de l’identité de lieu de la personne âgée sous les modalités de sa transformation existentielle.

Chez-soi : habiter dans la chambre d’enfant

Les enjeux autour du chez-soi de l’enfant sont nombreux. La chambre de l’enfant est à la fois un abri, un cocon. C’est un espace chargé d’amener l’enfant à la conscience des dimensions spatiales de son bien-être et celle de la centralité de l’être chez-soi. Mais elle le prépare aussi à l’épreuve du départ du lieu. Elle porte l’empreinte des parents et aide l’enfant à faire l’apprentissage du « lieu à soi ». Elle évoque aussi la notion de territoire et des enjeux symboliques en terme de place dans la famille, et peut même se transformer en espace disciplinaire. La chambre apprend à l’enfant à être seul, mais aussi à être avec les autres. Elle prépare sa souplesse identitaire.

La porte : au cœur des enjeux du chez-soi pour les adolescents

A l’adolescence, la personnalité de l’enfant s’affirme : il connaît ses goûts et on les reconnait. Peu à peu, le « chez-nous » devient un « chez mes parents ». Il lui faut aspirer, pour être respecté comme sujet indépendant, à être bientôt chez lui. La chambre protège ses secrets, elle devient son royaume. Pour lui, c’est une manière d’imposer à sa famille une manifestation de sa séparation, ce que la psychologue appelle « le caractère extraterritorial de son espace personnel dans l’espace familial ». La porte de la chambre qu’il maîtrise lui permet de construire son identité.

Chez-soi quand on prend de l’âge : habiter la vieillesse

Rester chez-soi est un enjeu fort de la vieillesse. Mais comment les séniors assument-ils leur habiter ? Leur maison devient l’objet de nouvelles interrogations existentielles. La question du lieu d’être se pose : pourrai-je quitter ma maison pour une autre ? Aurai-je la capacité d’en faire mon deuil ? D’être à nouveau chez moi ailleurs ? Les séniors se posent également la question de l’avenir du monde matériel personnel qu’ils ont bâti (que vont devenir leurs objets, leurs souvenirs ?). Le mode d’habiter se tend entre être et avoir. Chacun opte pour ce qui, dans l’habiter, fait le plus sens pour lui. Séismes intimes et sentiment de sursis sont ainsi, paradoxalement et pour qui les assume, dynamiques et dynamisants. Pour Perla Serfaty-Garzon, la maison et le chez-soi sont plus que jamais le champ d’une recherche d’adéquation entre soi et une façon propre d’habiter son âge.

Les Contributions de LEROY MERLIN Source sont un espace de publication ouvert aux correspondants du réseau ainsi qu’à d’autres chercheurs et professionnels. Les propos et opinions exprimés sont de leur responsabilité et n’engagent qu’eux-mêmes.

Voir le document

Articles sur la même thématique Habiter

Habiter
Les images fixes et animées dans la recherche

Le séminaire « images fixes et animées dans la recherche » s’est tenu le 10 février 2020 à Paris, au Onzième lieu.…

Habiter
Les solidarités de proximité pendant le confinement

Au printemps 2020, les lourdes restrictions du premier confinement s’accompagnent très vite de micro-entraides de voisinage, d’innombrables solidarités de proximité.…

Habiter
Le design pour un futur et un habitat durable ?

Comment le design peut-il rendre le futur désirable et durable ? Le 24 mars dernier, les spécialistes du design ont…

Habiter
Louer ses biens personnels: entre profit et entraide

Louer ses biens personnels quand on est un particulier : oui mais louer quoi exactement ? Et à qui ?…