Habiter Activités Design et nouvelles modalités du faire
Lire en 10 min

Design et nouvelles modalités du faire

Conférence Leroy Merlin Source à la Paris Design Week de 2016


Contribution

Dans le parcours Programme_Paris_Design_Week« make it so design Leroy Merlin » de la Paris Design Week 2016, Leroy Merlin Source a organisé le 9 septembre une conférence entre trois membres du réseau. La thématique était : « Design et nouvelles modalités du faire ». Introduisant la conférence, Pascal Dreyer, coordinateur du réseau, a rappelé que le design est de plus en plus présent. Il l’est sous différentes facettes dans les pratiques professionnelles des acteurs de l’habitat et le quotidien des habitants.

Histoire du design

Gaël_Guilloux_PDW2016

Gaël Guilloux, directeur du Design Lab Care à l’école de design de Nantes a centré son intervention sur le métier de désigner.  Entre pensée et pratiques, il a resitué l’apparition de cette discipline dans l’histoire. A l’origine, design rime avec Révolution Industrielle. Pour la production d’objets industriels avec une valeur d’art. Depuis, d’autres compétences, savoirs et manières de faire sont venus enrichir le métier du designer. Comme le décrit Marianne Stockholm en 2005, il inclut à la fois des dimensions esthétiques et d’usages. Aujourd’hui, le processus design peut se définir comme une capacité à envisager un problème comme un tout. Puis, à chercher une solution globale avant de progresser vers une solution définitive. Il peut se décliner dans tous les domaines de la conception, de la programmation et de la production industrielle et intellectuelle. Ainsi « l’objet » concret ou immatériel proposé par et pour l’homme, le sera avec une analyse préalable de son environnement et de ses contextes industriels et d’usages.

 

Détournement d’usage et design

C’est la façon dont procède, d’une certaine manière, Elisabeth_Hercberg_PDW2016Elisabeth Hercberg dans la pratique de son métier d’ergothérapeute. Lorsqu’elle réfléchit à apporter des solutions aux problématiques des patients ou des habitants. Elle découvre dans certains objets de bricolage des usages impensés. Place à la créativité de chacun pour « oublier » les fonctions premières des objets et des outils. Mais aussi isoler leurs caractéristiques intrinsèques et ainsi détecter une qualité d’usage, améliorée pour tous. Allant parfois même jusqu’à utiliser un dispositif dans un autre environnement que celui pour lequel il a été initialement conçu. Elisabeth Hercberg donne ainsi l’exemple du marteau dont l’utilisation est connue de tous, mais qu’elle détourne en bloc-porte. En effet, le poids du marteau assure la stabilité de la porte. Le manche permet une meilleure préhension aux personnes ne pouvant pas se baisser. Si l’aspect esthétique de ces solutions est discutable, c’est souvent parce qu’il n’existe pas d’autres alternatives. Elisabeth Hercberg interpelle alors les designers et le public : « ne devrait-on pas prendre en amont ces points de vue pour intégrer des éléments de design nécessaires et suffisants qui permettraient ces alternatives ? ».

Impression 3D et design

Guy_Ehretsmann_PDW2016Guy Ehretsmann, ergothérapeute également est impliqué dans l’usage des nouvelles technologies (et notamment l’impression 3D) au service du handicap. Pour lui, c’est la synthèse entre les métiers de designer et d’ergothérapeute qui permet dans certains cas de proposer une aide humaine ou matérielle capable de répondre à la situation dans laquelle se trouve une personne. L’impression 3D a pris, dans l’exercice de son métier, une place importante. Car elle permet non seulement de créer des objets dématérialisés que l’on ne trouve pas facilement ou plus sur le marché. Mais en plus de les adapter, de les personnaliser et de les modéliser en fonction des usages spécifiques d’une personne en situation de handicap. Guy Ehretsmann définit le design dans le monde du handicap comme étant le résultat de nombreuses et fortes contraintes. Elles constituent des situations personnelles et uniques. Ainsi, pour les makers, les ergothérapeutes et les personnes handicapées, existent de nouvelles manières de répondre aux besoins nés des différentes situations de handicaps. Là encore, des objets astucieux peuvent être détournés pour permettre un usage plus simple à certaines personnes.

 

Claire Letertre, septembre 2016.

Articles sur la même thématique Activités

Habiter
L'essor multi-situé du travail chez soi

Le travail chez soi : la révolution en cours est peut-être encore plus vaste que nous le soupçonnons. Touchant toutes…

Habiter
Penser Faire Faire Penser, du penser avec au faire ensemble

Philosophe, psychanalyste, professeur émérite à l’université Paris-VII, Roger Dadoun a été le témoin privilégié, savant et profond, des échanges des…

Habiter
Innover dans l'habitat à l'heure du big data

En mars 2017, le Forum des politiques de l’habitat privé a organisé sa journée de rencontre annuelle sur le thème…

Habiter
Matthew B. Crawford, philosophe et mécanicien

Découvert en France avec Éloge du carburateur. Essai sur le sens et la valeur du travail (2010) puis Contact. Pourquoi…