Architecture & urbanisme Architecture La place de la lumière dans les projets d’extension de maisons.

La place de la lumière dans les projets d'extension de maisons.

Chantier LEROY MERLIN Source en partenariat avec le Laboratoire CERMA, Ensa Nantes


Recherche

Nous sommes dans un contexte de forte mobilisation des particuliers autour de la qualité environnementale du bâti et des économies d’énergie. La gestion réfléchie des flux lumineux a donc un rôle à jouer dans les projets d’extension des maisons individuelles. C’est-à-dire pour l’éclairage naturel, le rayonnement solaire d’hiver, l’ombrage d’été. Toutefois, on ne peut réduire la question de l’éclairage naturel de la maison à sa seule dimension énergétique. Les valeurs affectives et culturelles de la lumière participent intimement aux qualités que l’on prête au chez-soi. Elles doivent donc être prises en compte dans le projet d’extension.

Objectif de la recherche.

L’objectif de cette recherche que Céline Drozd et Daniel Siret ont conduit, est de donner aux particuliers des moyens pour s’approprier leurs projets lumineux. Cela à travers la mise en place d’une combinaison d’outils et de services innovants. L’enjeu est d’inciter les particuliers à aller au-delà du caractère utilitaire de leurs demandes en matière de flux lumineux. Ils peuvent y intégrer les questions liées à l’usage de la maison et au plaisir de définir son chez-soi.

Méthodologie.

Quatre phases constituent la mise en œuvre de la recherche. Les deux premières consistent en une synthèse, à partir de recherches bibliographiques. Ces recherches portent d’une part sur la lumière dans les extensions de maisons individuelles. Pour cela, en mettant en évidence les typologies courantes et les contraintes qui pèsent sur ces projets. D’autre part sur un recensement non exhaustif des outils disponibles pour représenter et évaluer les propriétés lumineuses des projets de maisons individuelles.

Puis, ils ont procédé à une étude expérimentale selon deux modalités. D’abord, un suivi de projets en cours auprès de professionnels pour évaluer le poids de la question lumineuse dans le processus. Puis, une enquête sous forme d’entretiens semi-directifs auprès de clients d’un magasin Leroy Merlin. Avec pour objectif d’étudier la compréhension et l’interprétation d’images d’analyse lumineuse préalablement produites sur la base d’un projet courant facilement compréhensible.

Pour finir, les auteurs proposent une synthèse des résultats. Ils posent les premières pistes de réflexion pour la définition d’un projet d’articulation outil / service sur la question du rayonnement lumineux pour les projets d’extension de maisons individuelles.

Vidéo / Résumé de la recherche par Céline Drozd et Daniel Siret.

Voir le rapport

Articles sur la même thématique Architecture

Architecture & urbanisme
Architecture évolutive/réversible, formes et dispositifs

Le livre Architecture évolutive/réversible, formes et dispositifs auquel Sabri Bendimérad, architecte et chercheur, participe, vient de paraître. Il s’agit de…

Architecture & urbanisme
Quel statut pour l'image dans la formation en architecture ?

Les confinements ont bouleversé le statut de l’image dans la formation en architecture. Pourquoi ? Ensemble, Sabri Bendimérad, maître de…

Architecture & urbanisme
Quel rôle pour l'architecture urbaine en temps de crises majeures selon Nadia Sahmi ?

Quel est le rôle l’architecte et de l’architecture urbaine en période de crise majeure selon Nadia Sahmi ? C’est la…

Architecture & urbanisme
Recherche architecture urbaine : 3 questions à Sabri Bendimérad

L’ouvrage Habitat vient de paraître : cette recherche interroge les évolutions de l’architecture urbaine depuis 1989 de la France, à…