Actualité Actualité des correspondants 2021 une année pour s’enraciner et rebondir

2021 une année pour s'enraciner et rebondir

Les éclairages de Marie-Pierre Dillenseger


Contribution

Dès mars 2020, à l’entrée du premier confinement qui nous a cantonné à domicile, Marie-Pierre Dillenseger, personne ressource du réseau Leroy Merlin Source,  nous proposait un regard spirituel sur cette épreuve. En ce début 2021, cette praticienne des arts chinois consacrés aux forces spatiales et temporelles (Feng Shui, Yi Jing, Énergétique, Art de la guerre, Astrologie…) poursuit cette réflexion sur ces énergies qui nous habitent : elle nous invite au rebond et à l’enracinement.

2021, une Année pour s’enraciner et rebondir

 

Dans la tradition chinoise, le temps, c’est-à-dire les années et les mois qui passent, et l’espace, c’est-à-dire les lieux qui nous entourent, représentent des énergies qui interagissent continuellement avec nos propres objectifs. Le plus souvent à notre insu, puisqu’aucun enseignement ne nous apprend à être au bon endroit et au bon moment. Dans la culture occidentale, les lieux sont évalués en terme de valeur au mètre carré, d’exposition, de fonctionnalité et d’emplacement mais pas d’énergie. Le temps y est une notion abstraite et les années sont anonymes, associées à des numéros qui se succèdent indéfiniment. Chaque année est ainsi une nouvelle année, sans plus ni moins. Nous assumons courageusement la responsabilité de nos difficultés et de nos avancées sans soupçonner l’influence invisible de forces extérieures à nous. Il arrive pourtant que le timing soit à vent contraire.

Si l’année du Rat de Métal (2020) était associée à de puissantes forces déstabilisantes visant la remise à plat des modes de faire et de penser, l’année du Bœuf de Métal qui suit en 2021 est de toute autre nature. Après la dispersion, la destruction et la contagion arrive une énergie stable et constructive. Le Bœuf n’est pas tant un animal que la métaphore d’une terre irriguée contenant des gisements à explorer et à exploiter(1). En d’autres termes, nous passons d’une année au service de forces disruptives, cassant les habitudes et les normes, à une année favorisant des forces de renouveau et d’ancrage.

2021 est-elle l’année pour reconstruire ?

 

Le message associé à l’année chinoise 2021 n’est pas le retour à l’avant Covid et à une croissance exponentielle et effrénée. Il ne s’agit pas de reconstruire mais de construire autrement en tirant les leçons apprises dans la tempête. Les voici en 3 points:

2021 favorise les actions tangibles, constructives et durables.

Les effets du confinement sur la courbe de contagion nous ont mis face à la responsabilité directe de l’impact de chacun, que nous soyons en accord ou pas avec la politique sanitaire du pays dans lequel nous vivons. Chacun de nos actes quotidiens, posé aujourd’hui, a un effet demain. Dit autrement : notre réalité de demain ne dépend pas tant de ce que d’autres ont fait avant nous que de ce que nous décidons et sommes capables de faire ici et maintenant. Si nous sommes mal aujourd’hui dans notre vie, professionnelle, familiale ou sociale, projetons-nous à six mois, cinq ans et dix ans. Seule la répétition quotidienne d’actes vertueux au service de notre être permettra les changements de caps majeurs. 2021 favorise les actions tangibles, constructives et durables. A bon entendeur, salut.

2021 est une année sérieuse qui en appelle à notre discernement.

2020 nous a mis face à une pléthore d’informations, utiles et inutiles, fiables et fabriquées, assimilables et indigestes. Les informations justes comme les « fake news» ont voyagé à la vitesse de l’éclair et inondé nos messageries. Nous avons été secoués par les discours anxiogènes, les chiffres des décès et pour beaucoup d’entre nous par la perte d’un être cher et la crainte de voir s’effriter notre liberté. 2021 calme le jeu médiatique. La Terre présente dans la texture énergétique de l’année fonctionne comme un filtre à particules polluantes. En clair, une parole constructive au service de vraies solutions peut enfin être entendue. Notre responsabilité est de fermer les écoutilles face à notre propre capacité de distraction et d’agitation. 2021 est une année sérieuse qui en appelle à notre discernement.

2021 est une année de rebond qui favorise les initiatives constructives, bienveillantes et novatrices

Les forces déstabilisantes de 2020 n’ont eu de cesse de déloger les modes de faire et de penser devenus obsolètes, qu’il s’agisse du traitement de la planète, de celui du « capital humain » dans l’entreprise et des citoyens dans la vie sociale. La vitalité d’une société dépend de la place donnée à chacun, en respect de ses talents et aspirations. 2021 propose un fil conducteur – ou une rambarde selon le point de vue – ramenant la question de l’équité et de la qualité au centre des débats. Nous avons la responsabilité individuelle et collective de veiller au grain, de vérifier nos sources comme nos appuis et d’accepter pleinement de prendre notre part au renouveau qui se prépare.  2021 est une année de rebond qui favorise les initiatives constructives, bienveillantes et novatrices. Pas sérieux, s’abstenir.   

 

 (1) Le Bœuf est l’agrégat de 3 des 5 éléments chinois : la Terre, l’Eau et le Métal. La Terre est la métaphore de l’ancrage et de la transformation. L’Eau est la métaphore du mouvement et par analogie de la communication. Le Métal est la métaphore de la justice, de la capacité décisionnelle et de l’expertise.

 

Marie-Pierre Dillenseger décode le temps et décrypte l’espace comme un acupuncteur lit un pouls. La levée des secrets, le décodage des loyautés invisibles et le timing dans le traitement de l’infertilité font partie de ses spécialités. Son objectif est l’autonomie individuelle et la pertinence décisionnelle. Elle est l’auteur de La Voie du Feng Shui (2016), Oser s’accomplir (2020) et Debout: la force de s’incarner (parution mars 2021). Elle vit à Cape Cod (Massachusetts, USA). www.powerspaces.com

Publications du même auteur

Actualité
Le confinement on change tout ?

Marie-Pierre Dillenseger est mobilisée par le confinement : ce temps d’arrêt est aussi un temps de réflexion propice au changement mais…

Habiter
Trouver le moment opportun : une approche par le Feng-Shui.

Marie-Pierre Dillenseger, correspondante Leroy Merlin Source, publie La voie du Feng Shui – Chevaucher le temps, Apprivoiser l’espace, Trouver sa…

Habiter
La voie du feng-shui, chevaucher le temps, apprivoiser l'espace.

Dans ce livre, Marie-Pierre Dillenseger transmet le fruit d’un passionnant travail de décodage des disciplines ancestrales chinoises et d’une longue…

Santé & bien-être
Le diagnostic Feng Shui pour la santé du lieu et de l'habitant

Marie-Pierre Dillenseger  transmet depuis plus de dix ans les disciplines chinoises appliquées au temps et à l’espace. Notamment celle du…

Articles sur la même thématique Actualité des correspondants

Actualité
Livre sur l'habitat : La maison des Français

Dans « La maison des Français », Monique Eleb et Lionel Engrand retracent l’histoire de la modernisation de l’habitat au cours du…

Actualité
Devenir un meilleur entraîneur

Frédéric Dor, correspondant Leroy Merlin Source, présente l’un de ses derniers livres : « Devenez un meilleur entraîneur ». Dans ce nouveau…

Actualité
Les liens hôpital-ville

Dans la continuité de sa recherche Concevoir avec les habitants des quartiers bénéfiques à la santé, Marie Chabrol, architecte-urbaniste et correspondante…

Actualité
De l'architecture participative au dur-mou-fou

Architecte et ingénieure, Marine Morain publie un article sur l’architecture participative pour co-concevoir l’espace avec les usagers. Il s’insère dans…