Santé & bien-être Bien-être Produits et matériaux sains : l’impact des ateliers Nesting de WECF

Produits et matériaux sains : l’impact des ateliers Nesting de WECF

Chantier LEROY MERLIN Source


Recherche

L’étude porte sur la pertinence et l’impact à court et moyen terme des ateliers Nesting. L’association WECF-France propose ces ateliers aux familles ainsi qu’aux professionnels de la petite enfance depuis 2008. Ils concernent la santé dans l’habitat, à l’occasion de la naissance d’un enfant, moment privilégié de sensibilité aux questions de santé dans la chambre de l’enfant, et par extension dans l’ensemble du logement. Concrets et interactifs, ils sont destinés à faire prendre conscience en petits groupes des risques liés à la pollution intérieure, ainsi qu’à trouver des solutions pratiques, abordables à mettre en œuvre au quotidien. Au-delà de la satisfaction immédiate des participant(e)s, dans quelle mesure ces ateliers Nesting atteignent-ils leur objectif d’accompagnement du changement de pratiques ? Quel est l’impact sur les comportements et les choix des participant(e)s sur le long terme ? L’étude est menée en 2013.

Méthodologie

Plusieurs modalités de questionnement des personnes concernées, participant(e)s et animateur(trice)s des ateliers construisent l’enquête. Ceux-ci ont reçu des questionnaires d’évaluation de sortie d’atelier, des entretiens qualitatifs, une enquête en ligne plusieurs mois après la participation à un atelier. Outre l’intérêt confirmé d’une dynamique fondée sur l’apprentissage entre pairs, la récolte de données et l’analyse menées par Lara Mang-Joubert permettent de mieux qualifier deux types de publics présents dans ces atelier. Tout d’abord il y a les « intéressés en demande » puis les « convaincus à conforter ». Elle met en lumière les contradictions individuelles et l’importance des rapports intra-familiaux et sociaux pesant sur les choix et les changements de pratiques en matière de santé dans le logement.

L’intérêt des Français pour le sujet de la santé-environnementale est de plus en plus marqué. Il l’est dans l’habitat en particulier, et le progrès des connaissances en termes de risques et de choix de consommation, y compris dans leurs dimensions polémiques, peuvent laisser l’individu désemparé dans sa  gestion intime d’une nouvelle complexité. En contrepoint, les dispositifs permettant sensibilisation, information et échanges de pratiques entre pairs apparaissent à la fois comme plaisants et conviviaux dans leur forme, utiles sur les contenus, et confortant pour les participants. Lesquels se disent encore en demande d’un entretien ou d’échanges plus réguliers sur l’évolution des connaissances et des pratiques appropriables par chacun sur le temps long.

 

 

L’auteure, Lara Mang-Joubert, présente les essentiels de la recherche

Voir le rapport

Articles sur la même thématique Bien-être

Actualité
Le confinement on change tout ?

Marie-Pierre Dillenseger est mobilisée par le confinement : ce temps d’arrêt est aussi un temps de réflexion propice au changement mais…

Santé & bien-être
Pharmacie, évaluation des risques, badminton : un humaniste toutes catégories

Aujourd’hui formateur d’entraîneurs de badminton, hier expert en santé publique à l’Ademe puis à l’Institut de Veille Sanitaire (InVS), pharmacien…

Santé & bien-être
Matières molles

Nous n’aimons pas les matières molles. Nous leur préférons la fermeté de corps jeunes et musclés et qui doivent le…

Santé & bien-être
L'institution PMI entre clinique du sujet et politique publique

Elian Djaoui, psychosociologue et correspondant Leroy Merlin Source a co-écrit un ouvrage autour de la PMI avec Françoise Corvazier, médecin…