Habiter Thibault Briquet et la recherche sur l’habitat en Afrique

Thibault Briquet et la recherche sur l'habitat en Afrique

Africabitat, à la découverte des modes d’habiter en Afrique


Entretien

Dans cet entretien Denis Bernadet, animateur scientifique LEROY MERLIN Source, échange avec Thibault Briquet parti à l’automne 2021 mener une recherche sur l’habitat en Afrique. Son objectif : explorer vingt pays du continent africain en vélo. Le nom de son projet soutenu par LEROY MERLIN Source ? « Africabitat, à la découverte des modes d’habiter en Afrique« . Thibault documente son voyage en temps réel sur son site internet dédié au projet.

A l’origine de ce projet de recherche sur l’habitat

Après un DUT de Génie civil à Saint-Nazaire, Thibault Briquet s’est spécialisé en architecture. Il a exploré différents pays ce qui lui a donné son « goût de l’ailleurs ». En 2020, ce passionné de l’habitat décide de se former aux métiers de l’humanitaire. « Avec le désir de construire, si possible, là où sont les plus grands besoins » explique-t-il. Mais il ne trouve pas de mission adéquate. C’est là que lui vient l’idée de monter Africabitat pour continuer à porter cette idée et améliorer sa connaissance de l’habitat. « Africabitat est donc à la fois un voyage et une recherche sur l’habitat » explique-t-il.

Pourquoi se lancer dans une recherche sur l’habitat en Afrique ?

Le continent africain l’intéresse depuis longtemps. Quand on lui demande pourquoi il répond : « inconsciemment sans doute, par sa diversité culturelle et géographique« . Il est aussi bien attiré par les paysages désertiques comme le Sahara, que par les pays avec une végétation plus riche et dense comme la Côte d’Ivoire, le Ghana… Ce qui l’intéresse le plus c’est le quotidien : « comment on vit dans son propre espace, avec quelles habitudes, quelles particularités de chaque maison. »

Thibault Briquet : le chercheur à vélo

Si Thibault Briquet a choisi le vélo c’est parce qu’il affectionne ce mode de déplacement depuis toujours. C’était, pour lui, une évidence. Et notamment pour ce projet où le vélo est plus sympathique dans l’approche des gens : « Cela favorise le contact, la curiosité« .

Rendez-vous sur le site africabitat.com pour suivre les avancées de son voyage.

Voir le document

Articles sur la même thématique Habiter

Habiter
Apprivoiser ses appareils domestiques

«Objets inanimés, avez-vous donc une âme ?», s’interrogeait Alphonse de Lamartine. La réponse est oui, à propos des lave-linge, robots…

Habiter
L’économie circulaire à hauteur d’habitant

Économie circulaire, économie du partage, économie collaborative… Dans ce nouvel état de l’art, Benjamin Pradel, sociologue au sein d’Intermède décrypte…

Habiter
L’épreuve du neuf, récit graphique d’une recherche

Pour l’ouvrage Apprendre à habiter, tâtonnements et ajustements : les aventures du quotidien, Leroy Merlin Source a confié à Matthieu Chiara…

Habiter
Achat sur plan : rencontre avec Luisa Salieri, docteur en sociologie

Vendre, acheter, construire : c’est l’intitulé de la thèse de sociologie et d’anthropologie autour de la question de l’achat sur…